L'histoire : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

 

Verdict : je suis passée complètement à côté de ce roman qui pourtant a des critiques excellentes partout. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire ni à éprouver quoique que ce soit pour l'héroine et la societé dans laquelle elle vit.

Non  pas que cela fut irréaliste ( je trouve que notre monde sombre lentement dans un recul des droits et des libertés en général) mais je me suis ennuyée du début à la fin. J'ai attendu, espéré, un rebond, un sursaut et je l'ai refermé avec l'amère impression d'avoir perdu mon temps. Une grande déception donc, d'autant plus que cela fait longtemps que je n'ai pas eu de coups de coeur.  Et c'est même une telle déception que je n'ai pas du tout envie de lui en parler.

Je cherche donc autre chose!!