L'histoire : Alex, quarante ans, ancien militaire, se complaît dans une routine confortable entre sa pizzeria de Ménilmontant et ses aventures d'un soir. Jusqu'au jour où son petit frère, habitué aux embrouilles, va trop loin, provoque Korouma, le caïd du quartier, et se fait enlever. Pour le sauver, le deal est simple : Alex doit retrouver Gianluca di Franco, ami de Korouma et accessoirement braqueur de banque en cavale. Aux dernières nouvelles, il se cachait à Bélem, à l'embouchure du fleuve Amazone, au Brésil, mais il a disparu depuis trois mois.Malgré la crise, le pays est en fête, le carnaval approche et les bateaux remontant le plus grand fleuve du monde s'apprêtent à appareiller.Dans un pays partagé entre joie de vivre et corruption, policiers retors et réfugiés politiques amers, jungle des villes et forêt hostile, Alex va tout faire pour sauver son frère. Mais il n'est pas le seul à vouloir retrouver Gianluca...

 

Verdict : dans cet hiver qui n'en finit pas , une virée dans la chaleur tropicale du Brésil a été la bienvenue.

Alex se retrouve confronté à un terrible chantage : sauver son frère de la mort en échange d'un voyage au Brésil pour retrouver un ancien "ami" du maître chanteur.

Ayant peu de choix, Alex se retrouve à quelques jours du Carnaval au brésil; avec des contacts improbabales, une violence palpable, retrouver une homme dans ce payus n'est pas une mince affaires, surtout quand la vie de son frère est en jeu.

Beaucoup de rebondissements dans ce polar. On  alterne le présent et les flash back et on ne sais pas pas du totu où l'auteur veut nous emmener. Du sang, des larmes une histoire d'amour mais pas que!! Sur fond de recherche de cet homme, on voyage sur le fleuve, on se sent embarquer dans cette ambiance si particulière du voyage. Viennent se greffer dessus un certain nombre de voyous et Alex a du mal à s'y retrouver et à savoir qui manipule qui.

On retrouve beaucoup de notes historiques sur l'Italie, le Brésil, sur l'art aussi. Un bon mélange.

La fin est totalement imprévisible .

On sent que le livre pourrait être un scénario pour un film américain.

Un bon moment pour un roman qu'on ne lâche pas car on veut savoir!!!

 

je remercie Babelio et les éditions Le Masque pour ce très bon moment de lecture.