Les moissons de l'absence par Benezet

L'histoireUn vieil homme, Ben, meurt dans le foyer de travailleurs immigrés dont il partageait la vie. Personne ne connaissait son passé pas même son ami, Aksyl. Il ne reste de lui que quelques objets et un manuscrit.

Guilhem Pavel, élu au conseil municipal de Villeneuve-lès-Maguelone a souvent enterré des SDF. Après avoir lu le manuscrit, il ne se résout pas, cette fois, à enterrer cet homme “comme ça, comme s’il n’avait jamais vécu.

 

Verdict : un titre prometteur; alors mon avis est mitigé et je vais m'en expliquer.

J'ai adoré la lecture; les idées de fond sur la vie qui passe, sur notre société, sur l'impact de l'absence sur ceux qui restent. Une écriture fine et qui touche juste. Des sentiments forts vécus par des personnages très différents. 

Tout tourne autour de Ben : on ne sait pas grand chose de lui mais malgré cela sa présence est intense; présence paradoxale, puisqu'il brille surtout par son absence dans la vie de ses enfants. Présence pourtant par ses écrits mais absence par la dispersion de ces ecrits aux 4 vents.

Une centaine de pages qui passent très vite finalement, on se laisse vite entrainer par ce tourbillon de sentiments et c'est tout cela que j'aimé.

Alors pourquoi mitigé ? parce que j'ai fini de lire ce livre il y a longtemps mais je ne fais mon avis que maintenant. 

Et que j'ai du relire le 4 ieme de couverture pour me souvenir du sujet. Donc même si c'est une lecture que j'ai appréciée sur le moment, sur le moyen terme je ne l'ai pas gardée en mémoire.

Cependant je suivrai l'auteur sur ces prochains livres.

Je remercie Babelio, masse Critique et les éditions Chèvre - feuille étoilée pour cette jolie découverte.