Couverture L'Héritier du Temple

L'histoire : En devenant chevalier du Temple, à la fin du XIIIe siècle, Jaime de Castelnou, jeune et fougueux Catalan, ne s’attendait certainement pas à vivre une telle époque, marquée par la chute de Saint-Jean-d’Acre, dernière possession des croisés en Terre Sainte et par le démantèlement de l’Ordre du Temple, orchestré par Philippe le Bel. Une nouvelle ère dans l’histoire de la chrétienté. Sans jamais s’éloigner de la vérité historique, José Luis Corral nous emmène à travers le parcours de Jaime, au coeur de cette période cruciale de notre histoire. Un temps où les chrétiens se virent désormais contraints d’approcher Mongols et Arméniens pour tenter d’endiguer la montée en puissance des Sarrasins. Un temps où les Templiers n’avaient plus d’autres choix que de fuir la France pour tenter par tous les moyens d’assurer la survie de l’Ordre et bien sûr de préserver la fabuleuse fortune des Pauvres Chevaliers de Jérusalem. D’incommensurables richesses parmi lesquelles se trouve le plus inestimable des trésors : le Saint Graal...

Verdict : j'aime beaucoup l'histoire particulièrement celle des templiers bien que je vive dans la région marquée par le catharisme; châteaux que nous visitons régulièrement avec les filles et dont je pourrais mettre quelques photos.

Alors des bons points : très bien documenté et avec l'appui d'un templier inventé, ce roman nous fait vivre les dernières heures du Temple, de la chute de St Jean d'Acre à la terrible fin du dernier maître de l'ordre. J'ai bien aimé ce brave chevalier ancré dans des préceptes devenant peu à peu obsolètes et pourtant jusqu'à la fin, il accomplit sa mission; on l'aime bien, on se prend à détester les intrigants et les anciennes légendes des templiers ( car il y avait des commanderies templières partout ( à Capbreton si Echappées passe par là il y en eut une mais je ne sais pas s'il en reste des traces) me reviennent en tête. Sans compter le Mas Deu, Montsalvat, autant de mots qui me parlent parce que j'ai déjà beaucoup lu pour le sujet.

Ce livre aurait été une réussite pour moi s'il n'avait manqué un petit quelque chose; car Jacques est intelligent, le meilleur chevalier de son Temple sans nul doute; mais pourtant si je l'ai bien aimé je n'ai pas réussi à m'attacher totalement à lui. Comme si un coup d'éclat de sa part m'aurait plus plu, une brève rebellion contre le maitre , je ne sais pas. Au fond le Templier m'est apparu comme il semblait apparaitre aux gens de son époque; un peu trop hautain pour moi.

Cela dit j'ai passé un très bon moment de lecture et j'ai beaucoup appris ( une croisade avec une alliance Arméniens-Mongols, il faut que j'approfondisse le sujet!!). Pas un coup de coeur mais un bon moment. A réserver cependant aux fans d'histoire.

Je remercie vivement Babelio et les éditions HC pour cet envoi.