Couverture L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea

L'histoire : IKEA. Ou comment un banal et innocent mot de quatre lettres, prononcé à mi-voix dans un taxi à Roissy Charles de Gaulle, peut vite devenir le début d’une rocambolesque et hilarante aventure. De la crise européenne au régime post-Kadhafiste libyen, un voyage inattendu, riche en quiproquos et rebondissements, ballotera, dans une armoire, un arnaqueur professionnel sur le chemin de la rédemption et de l’amour.

Verdict : une lecture que je n'avais pas prévue mais dont les critiques m'avaient quand même incitée à mettre sur ma Pal; un mois déjà après ma lecture, que m'en reste t il ; une idée originale, un côté rocambolesque et les aventures de ce pauvre fakir m'ont rapidement fait pensé à Candide; parce qu'à travers les pays et les rencontres, notre héros malgré lui se retrouve confronté à diverses populations, parfois en détresse, qui l'amenent bien loin de son pays et de ce passé pourtant pas toujours rose.  Le livre se lit bien et facilement; je n'ai pas tout apprécié ( les jeux de mots sur les noms m'ont laissée de marbre mais c'est bien connu, je n'ai pas d'humour ( en tous cas là non)). Cela étant dit j'ai passé un bon moment, assez court mais suffisant car certains passages m'ont paru un peu poussif. 
Un 13/20 si on devait donner une note"ce qui est bien mais pas top".