Couverture Aya de Yopougon, tome 1

L'histoire : En Côte d'Ivoire, dans les années 1970, l'époque est insouciante. L'auteure raconte à travers l'adolescence d'Aya l'école obligatoire, le travail facile, les hôpitaux bien équipés, l'absence totale de définition ethnique, dans une Afrique sans guerre et sans famine. Prix du premier album du Festival de la BD d'Angoulême 2006.

Verdict : depuis le temps que je voulais le lire, et voilà mon forum qui le propose!! J'étais ravie de découvrir cette Afrique si différente de ce qu'on en voit d'habitude!

On découvre la vie plus ou moins quotidienne de la sérieuse Aya et de deux de ses copines nettement plus insouciantes et n'ayant qu'une idée en tête faire la fête, danser et profiter de la vie. A travers cette BD légère, l'auteur met malgré tout le doigt sur des sujets sérieux comme le rapport avec les parents, la contraception, l'argent.

Je ne pense pas que l'auteur est pour but de montrer l'Afrique tel quelle est; la façon d'écrire n'est pas la façon de parler; mais cependant elle mèle l'humour à sa vision, à ses souvenirs de ce pays. Aya est différente de ses copines et veut être médecin, reste à voir si elle y arrivera et que vont devenir ses copines dont le reve est dans l'ensemble de ne pas trop en faire.

Les dessins sont plaisants et cette BD est sympa; une chouette découverte meme si ce n'est pas un coup de coeur.

Merci Livraddict et les éditions Folio pour cet envoi.