634562722_L

L'histoire : un nouveau déménagement en vue pour la famille Ingalls ; les mois ont passé pas toujours très heureux. Marie a perdu la vue après avoir attrapé la scarlatine. La famille est dans un grand dénuement financier et Charles ne rêve que d'un nouveau départ vers l'Ouest. Aussi il accepte rapidement lorsqu'on lui propose un poste sur la construction du chemin de fer, un poste bien payé. Le départ effectué, les Ingalls s'installent donc le long de la construction de la voie ferrée. Une fois le travail fini, ils décident de rester sur place et coup de chance, ils trouvent un gardiennage pour l'hiver qui leur permet encore de gagner de l'argent, en hébergeant les nouveaux arrivants qui eux aussi veulent tenter leur chance sur ces terres concédées par le gouvernement. Une nouvelle maison donc une fois de plus.
Pour Laura les choses ne sont pas toujours gaies non plus; en raison de la cécité de sa soeur, elle est devenue ses yeux mais aussi le réceptacle des ambitions de ses parents qui souhaitaient que Marie devienne institutrice. Cet espoir déçu c'est donc à Laura de reprendre le flambeau malgré son manque d'enthousiasme. Mais malgré son caractère un peu rebelle, elle se pliera aux volontés de ses parents en essayant de mettre sa déception de côté et d'aider sa famille autant qu'elle le peut.

Verdict : un troisième tome dans la continuité; il me paraît difficle d'épiloguer longuement dans la mesure où Laura nous livre ses souvenirs comme dans les deux premiers tomes; les choses ne changent guère sur le fond; certes il y a du changement avec le déménagement, le chemin de fer, la construction d'une nouvelle ville et enfin l'acquisition d'une nouvelle terre mais pour le reste, rien ne change. Les filles doivent toujours être très très bien élevées, dociles, aimables etc....les mêmes valeurs sont toujours présentes, les mêmes bons sentiments. On pourrait se dire à la longue que cela est un peu énervant. Et c'est vrai que ça l'est! On se demande comment aucune d'elle ne proteste jamais ou si rarement. Mais j'aime quand même me replonger dans les aventures de la famille. Le style ne change pas, les souvenirs sont sans doute toujours épurés mais cela reste tout de même une bonne description du mode de vie de ce temps là avec en plus un regard sur l'émergence d'une nouvelle ville qui sort de terre rapidement avec une nouvelle ruée vers l'Ouest et l'espoir des nouveaux arrivants de trouver, de créer une vie meilleure.
Et en plus la bonne nouvelle pour moi c'est que le prochain tome était mon préféré lorsque j'étais enfant!