6541077_3548792

L'histoire : le narrateur, après un voyage en Afrique, tient à passer deux jours dans une réserve au Kenya; cette réserve est dirigée par un ancien chasseur reconverti en protecteur des animaux et plus particulèrement des fauves. Bullit vit dans la réserve avec sa femme et sa fille de 10 ans Patricia. Celle ci fascine immédiatement le narrateur par un pouvoir très spécial; elle communique avec les animaux et vit au mileu d'eux avec un naturel et une facilité désarmante. Le court séjour va se prolonger lorqu'il découvre King, le roi lion, le lion dans toute splendeur. Recueilli et sauvé par Bullit, puis donné à Patricia, il entretien avec elle une relation plus que particulière. Elle le dompte totalement et lui obéit. L'arrivé des Massai dans le camp, eux qui ont libres passages sur les terres va venir compliquer les choses. Autrefois les jeunes Massai, pour prouver leur valeur devait tuer un lion. Patricia est très consciente du pouvoir qu'elle détient sur King mais saura-t-elle maîtriser son orgueil?

Verdict : mon deuxième roman de Kessel et de nouveau un grand plaisir de lecture. J'admire vraiment cet auteur (je parle en tant qu'auteur, je ne connais pas encore sa biographie). Il a un don pour nous faire entrer dans l'histoire. Je croyais me voir au pied du Kilimandjaro, j'imaginais les animaux et l'ambiance de la savane, la chaleur et surtout la fascination que Patricia exerce sur son entourage. J'aime cette sensation d'avoir l'impression d'avoir les yeux au coeur de l'histoire.
Patricia est une  jeune fille sauvage qui passe son temps à courir la brousse au grand désespoir de sa mère. La seule chose qui compte dans sa vie, hormis l'amour qu'elle porte à ses parents et surtout à son père, est la relation fusionnelle qu'elle entretient avec King. Elle ressent de la jalousie envers ses femelles, et surtout elle ressent de l'orgueil, un orgueil démesuré pour lui, qui l'écoute et lui obéit sans broncher. Cette relation est telle que Patricia met la vie de "son" lion en jeu lorsqu'un jeune "morane" veut prouver sa valeur en essayant de le tuer. Elle ira ainsi à leur perte à tous.
Ce roman est avant tout une histoire d'amour, un amour intense entre des êtres passionnés qui vivent en vase plus ou moins clos. Une vie difficile pour Sybill mais qui la supporte par amour pour son mari, un mari qui ne pourrait vivre ailleurs; une vie difficile pour Bullit qui sait que sa femme est malheureuse mais qui ne supporterait pas que sa fille le soit; une vie difficile pour Patricia qui se rend compte de ce que sa mère endure mais qui ne peut envisager de quitter la brousse.
J'ai adoré ce livre rien à dire; mais je n'ai pas éprouvé de peine, je n'ai pas versé de larmes (et pourtant je l'ai facile!) parce que plus que l'amour que Patricia porte à King, j'ai trouvé cet enfant dévoré par un orgueil démesuré, habituée par la force des choses à être obéi par ses parents, par les rangers, les Noirs dévoués à ses parents, par son lion, par tous. Dévorée par une certitude enfantine de supériorité sur les autres. Et cela m'a empêché de la plaindre ou de l'apprécier malgré le fait que sa relation avec les animaux soit magnifiquement décrite.
Un très bon moment de lecture qui renforce mon envie de continuer à lire Kessel.

C'était une lecture commune avec  Abeille, Carine, Cécile, Cryssilda, Edelwe, Hermione, Karine :), Lectiole, Stephie